Pistes de réflexions pour offrir un encadrement adéquat aux personnes les plus vulnérables

Entrevue entre la ministre de la Santé Lydia Mutsch et la ministre de la Famille Corinne Cahen avec le collège échevinal d'Esch

 photo groupe, Entrevue entre la ministre de la Santé Lydia Mutsch et la ministre de la Famille Corinne Cahen avec le collège échevinal d'Esch
photo groupe, Entrevue entre la ministre de la Santé Lydia Mutsch et la ministre de la Famille Corinne Cahen avec le collège échevinal d'Esch
-Une entrevue entre la ministre de la Sant
©-MiSan, MSAN

Une entrevue a eu lieu au ministère de la Santé entre la ministre de la Santé Lydia Mutsch, la ministre de la Famille et de l’Intégration Corinne Cahen et le collège échevinal d'Esch à laquelle se sont joints le Service du logement  de la commune, ainsi que  plusieurs associations conventionnées, à savoir, Foyer de Nuit Abrisud, Fondation Jugend- a Drogenhëllef, Foyer Sud – Fraën an Nout, Office Social de la Ville d’Esch-sur-Alzette, Réseau Psy – Psychesch Hëllef Dobaussen.

L’entrevue a porté sur les possibilités permettant d’améliorer l’encadrement social et médical ainsi que l'hébergement de personnes vulnérables, souffrant notamment de troubles mentaux qui, malgré la panoplie de services médico-psycho-sociaux disponibles au niveau national et régional,  passent entre les mailles du filet.  

Plusieurs pistes de solution ont été proposées telles que: l'organisation de formations continues pour le personnel concerné pour qu’il soit mieux préparé face à des personnes présentant des troubles psychiques, l'incitation des professionnels du secteur médico-psycho-social et hospitalier à une communication et à une collaboration coordonnée ainsi que l'exploration/ l'élaboration d'autres possibilités d'hébergement pour certains cas isolés (p.ex. toxicomanes chroniques, …)  notamment dans les structures gériatriques spécifiques.  

Communiqué par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région et le ministère de la Santé

Dernière mise à jour