Politiques en faveur des personnes intersexes

Depuis 2015, les politiques en faveur des personnes intersexes sont coordonnées par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région.

Ces politiques s’inscrivent dans la tradition des politiques en matière de non-discrimination et de diversité. Elles font partie des politiques en faveur des personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes). Même si les réalités de vie des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes se distinguent les unes des autres, ces personnes doivent le plus souvent faire face à une expérience identique, à savoir les discriminations.

Le 13 juillet 2018, le gouvernement a adopté le premier plan d’action national en faveur des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes. Un chapitre du plan est entièrement dédié à la situation des personnes intersexes. Il définit cinq objectifs et dix-huit actions concrètes afin d’assurer l’égalité des droits des personnes intersexes.

Les objectifs sont :

  1. Renforcer la législation nationale interdisant les discriminations.
  2. Respecter les droits à l’intégrité physique, à l’autodétermination et le principe du consentement libre et éclairé en matière de santé.
  3. Respecter le droit au respect de la vie privée et à l’autodétermination des personnes intersexes au niveau de l’état civil et en matière de reconnaissance juridique.
  4. Soutenir les personnes intersexes.
  5. Augmenter la sensibilisation du grand public.
Dernière mise à jour