Le Luxembourg dans la Grande Région

Introduction

© SIP / Emmanuel Claude, tous droits réservés

 

La Grande Région se situe au cœur de l’Europe, à moins de 300 km de Paris, de Bruxelles, de Rotterdam et de Francfort, et à moins de 600 km de Londres, de Berlin, de Prague et de Milan.

Cet espace de coopération territoriale (GECT) rassemble en 2017 autour du Grand-Duché de Luxembourg :

Les 4 pays partenaires font partie des 6 pays fondateurs de l’Union européenne. 

Histoire et fonctionnement

Le concept de la Grande Région trouve ses origines dans les commissions intergouvernementales mises en place par l’Allemagne, la France et le Luxembourg au début des années 1970 en réaction notamment à la crise du secteur de la sidérurgie dans le "triangle minier".

La naissance proprement dite de la Grande Région a lieu le 16 octobre 1980 à Bonn (Allemagne) et se traduit par la conclusion de l’Accord relatif à la coopération germano-franco-luxembourgeoise dans les régions frontalières. Par la suite, la Grande Région devient le cadre institutionnel pour l’approfondissement progressif de la coopération entre les différentes régions.

En 1986, le Conseil Parlementaire Interrégional (CPI) devient la première initiative européenne du genre. En 1995 se tient le premier Sommet de la Grande Région à Mondorf-les-Bains (Luxembourg). Sur le plan économique, le Comité économique et social de la Grande Région (CESGR) réunit les partenaires sociaux depuis 1997. Dès 1999, un bureau commun Luxembourg-Rhénanie-Palatinat-Sarre est implanté au Grand-Duché. Depuis 2015, la Maison de la Grande Région accueille à Esch-sur-Alzette plusieurs entités en charge de la coopération transfrontalière en Grande Région, que sont :

Au 1er janvier 2016, la Grande Région compte plus de 11,5 millions d’habitants, soit 2,3 % de la population totale de l’Union européenne (UE des 28). Avec ses quatre millions d’habitants, la Rhénanie-Palatinat est de loin la composante régionale la plus peuplée, suivie par la Wallonie, où vivent près de 3,6 millions de personnes (dont 76 000 personnes dans la Communauté germanophone de Belgique, dite "Ostbelgien"). La troisième place revient à la Lorraine, qui comptabilise quelque 2,34 millions d’habitants début 2015. Les plus petites composantes régionales, à savoir la Sarre et le Luxembourg, comptent respectivement un million et un peu plus d’un demi-million d’habitants.

En 2015, le taux d’emploi s’élève à 70,1 % dans la Grande Région. La part de la population active est ainsi équivalente à celle de l’UE des 28 (70,0 %). Le taux de chômage dans la Grande Région s’élève à 7,9 % en 2015, soit 1,5 point de moins que le niveau européen (9,4 %).

La Grande Région est la région transfrontalière avec le plus grand nombre de travailleurs frontaliers de l'UE. En 2016, plus de 220.000 personnes ont franchi chaque jour une frontière dans la Grande Région afin de se rendre sur leur lieu de travail situé dans une région voisine, dont 170.000 vers le seul Luxembourg. Elle représente ainsi le plus grand marché du travail transfrontalier au sein de l’Union européenne.

3 langues officielles sont parlées dans la Grande Région (le luxembourgeois, l’allemand et le français), auxquelles il faut ajouter les variantes régionales. La Grande Région, où la culture germanique fusionne avec la culture romane, se caractérise par sa diversité culturelle. L’Europe se vit et se développe dans la Grande Région, "laboratoire européen" par excellence. Elle est un véritable espace de découvertes culturelles, linguistiques, historiques, naturelles et gastronomiques. La Grande Région compte également plus de 20 sites classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO, qui représentent une richesse interculturelle extraordinaire et qui reposent sur l’opulence du patrimoine de la région. Certains d’entre eux comptent parmi les témoignages les plus précieux laissés par l’histoire de notre civilisation, comme par exemple les minières néolithiques de silex de Spiennes, la cathédrale de Spire, les 6 beffrois de la Wallonie et les 4 ascenseurs hydrauliques pour bateaux de La Louvière.

Projets transfrontaliers

Ci-après quelques exemples concrets de projets transfrontaliers:

De nombreux autres projets et actions existent. Vous trouverez toutes les informations utiles sur le nouveau portail de la Grande Région : granderegion.net.

Sommet des exécutifs de la Grande Région

Composition

Le Sommet des exécutifs est composé du :

  • Premier ministre du Grand-Duché de Luxembourg,
  • ministre à la Grande Région du Grand-Duché de Luxembourg,
  • ministre-président du Land de Rhénanie-Palatinat,
  • ministre-président du Land de Sarre,
  • ministre-président de la Wallonie,
  • ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles,
  • ministre-président de la Communauté germanophone de Belgique ("Ostbelgien"),
  • préfet de la Région Grand Est,
  • président du Conseil régional de la Région Grand Est,
  • président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle,
  • président du Conseil départemental de la Moselle.

Le président du Conseil départemental de la Meuse et le président du Conseil départemental des Vosges participent en tant qu’observateurs aux travaux du Sommet.

Lors du Sommet informel de la Grande Région, qui s’est déroulé le 4 juillet 2017 à Schengen, a été décidé de lancer la procédure d’adhésion du département de la Meuse comme membre de plein droit au Sommet à partir du 1er janvier 2018 et d’octroyer le statut d’observateur au département des Ardennes.

Présidence du Sommet

La Présidence du Sommet est exercée à tour de rôle par chaque région pour une durée de 24 mois. Elle remplit les missions principales suivantes :

  • exercer la coordination générale du projet politique de la Grande Région et assurer la continuité et la cohérence des travaux du Sommet ;
  • proposer de nouvelles impulsions via l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme d’actions propre qui s’intègre dans chaque nouvelle déclaration commune ;
  • organiser et animer les réunions du Sommet, accompagner l’organisation des conférences ministérielles en concertation avec les groupes de travail concernés ;
  • présider les réunions du Collège des représentants personnels des exécutifs.

Actualités sur gouvernement.lu (sélection)

Législation

Dernière mise à jour