Corinne Cahen à la conférence “Quels remèdes contre la pauvreté ?”

Le 24 juin 2019, Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l’Intégration, a participé à la conférence “Quels remèdes contre la pauvreté ?” qui a été organisée par la Chambre de Commerce suite à la publication de son dernier bulletin économique “Actualité et Tendances - Pauvreté : de la juste mesure aux mesures appropriées“ (PDF).

  1. ©MFAMIGR

    (de g. à dr.) Christel Chatelain, économiste de la Chambre de Commerce; Alexandra Oxacelay, directrice de l’ASBL Stëmm vun der Strooss; Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l'Intégration; Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de commerce
  2. ©MFAMIGR

  3. ©MFAMIGR

    Bulletin économique de la Chambre de Commerce - “Actualité et Tendances - Pauvreté : de la juste mesure aux mesures appropriées"
  4. ©MFAMIGR

    Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l'Intégration et Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de commerce

La conférence avait comme but de poser le regard sur les chiffres de pauvreté et de discuter des solutions à apporter aux défis majeurs de l’exclusion sociale au Grand-Duché tels que le pouvoir d’achat des plus modestes, le coût du logement, l’employabilité des travailleurs et l’inclusivité du système éducatif. Parmi les participants figuraient, à côté de Corinne Cahen, Anne-Catherine Guio, chercheuse au Liser, Alexandra Oxacelay, directrice de l’ASBL Stëmm vun der Strooss et Christel Chatelain, économiste de la Chambre de Commerce. 

Dans ses interventions, Corinne Cahen a évoqué plusieurs mesures que le gouvernement a instaurées afin de lutter contre la pauvreté telles que la subvention de loyer, l’extension des activités de l’Agence immobilière sociale (AIS), l’adaptation de l’allocation de vie chère (AVC), l’introduction de 20 heures d’accueil gratuites pour les enfants de 1 à 4 ans, la gratuité des manuels scolaires obligatoires pour tous les élèves de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle, la diversification de l’offre scolaire ou encore la réforme fiscale avec un crédit d'impôt monoparental doublé.

La ministre a insisté qu'il est non seulement important de soutenir les personnes concernées par des prestations en nature ou financières, mais qu’il faut impérativement les aider à sortir de leur situation précaire. C'est également l'un des objectifs du Revenu d’inclusion sociale (REVIS), qui est en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Selon Corinne Cahen, le REVIS est un outil important à cet égard, car il permet, contrairement à l’ancien Revenu minimum garanti (RMG), aux deux adultes d'un ménage de travailler. De plus, le REVIS agit contre la pauvreté des enfants et des familles monoparentales en revalorisant la part destinée aux enfants et aux enfants de familles monoparentales. 

Finalement, la ministre a souligné qu’il est important de suivre ces mesures à l’avenir et de coordonner les travaux des ministères impliqués pour mieux aider ceux qui se trouvent dans une situation de précarité.

Pour en savoir plus:
Dernière mise à jour